Le prêt relais est-il compatible avec le prêt à taux zéro (PTZ) ?

Le prêt relais et le prêt à taux zéro (PTZ) sont deux dispositifs de financement immobilier qui suscitent régulièrement des interrogations. Qu’en est-il de leur compatibilité ? Est-il possible de cumuler ces deux aides pour acheter un bien immobilier ? Dans cet article, nous vous proposons de faire le point sur cette question essentielle pour les futurs acquéreurs.

Le prêt relais : définition et fonctionnement

Le prêt relais est un crédit à court terme accordé par une banque ou un organisme de financement. Il permet aux propriétaires qui souhaitent vendre leur bien immobilier actuel pour en acquérir un autre de bénéficier d’une avance sur le prix de vente prévisionnel. Ainsi, l’acheteur dispose des fonds nécessaires pour réaliser son nouveau projet sans attendre la vente effective du premier bien.

Ce type de crédit est généralement accordé pour une durée de 12 à 24 mois. Le montant du prêt relais correspond généralement à un pourcentage du prix de vente estimé du logement actuel, allant souvent entre 50 et 80%. L’emprunteur rembourse ensuite le capital et les intérêts lorsqu’il perçoit les fonds de la vente.

Le prêt à taux zéro (PTZ) : présentation et critères d’éligibilité

Le prêt à taux zéro est un dispositif d’aide à l’accession à la propriété mis en place par l’État français. Il permet aux ménages à revenus modestes d’emprunter sans intérêts une partie du montant nécessaire pour acheter leur résidence principale neuve ou ancienne avec travaux. Le PTZ est donc un crédit complémentaire aux autres prêts immobiliers.

Pour être éligible au PTZ, plusieurs critères sont à prendre en compte :

  • Les ressources du ménage : elles ne doivent pas dépasser un plafond fixé en fonction de la composition du foyer et de la zone géographique dans laquelle se situe le bien immobilier.
  • La nature du logement : il doit s’agir d’une résidence principale neuve ou ancienne avec travaux représentant au moins 25% du coût total de l’opération.
  • La qualité énergétique du bien : pour les logements anciens, ils doivent respecter certains critères de performance énergétique.

Compatibilité entre le prêt relais et le prêt à taux zéro

Il est tout à fait possible de cumuler un prêt relais et un prêt à taux zéro, sous certaines conditions. En effet, ces deux dispositifs sont compatibles car ils répondent à des besoins différents :

– Le prêt relais permet de financer temporairement l’achat d’un nouveau logement en attendant la vente de l’ancien bien.

– Le prêt à taux zéro vise à faciliter l’accession à la propriété pour les ménages à revenus modestes.

Dans le cadre d’un achat immobilier avec un prêt relais et un PTZ, le prêt relais prendra en charge une partie du prix de vente du nouveau bien, tandis que le PTZ viendra compléter le financement, si les critères d’éligibilité sont respectés.

Comment mettre en place cette combinaison ?

Pour mettre en place un financement immobilier associant un prêt relais et un prêt à taux zéro, il est essentiel de se rapprocher de sa banque ou d’un organisme de crédit. En effet, ces établissements sont les seuls habilités à proposer ces dispositifs et pourront vous accompagner tout au long de votre démarche :

  1. Analyser votre situation financière et valider votre éligibilité au PTZ.
  2. Estimer le montant du prêt relais en fonction du prix de vente prévisionnel de votre bien actuel.
  3. Mettre en place le montage financier adapté à votre projet en cumulant prêt relais, PTZ et éventuellement d’autres crédits immobiliers.

Il est également recommandé de faire appel à un courtier immobilier ou un conseiller en financement pour optimiser votre dossier et bénéficier des meilleures conditions de crédit possibles.

En résumé, le prêt relais est compatible avec le prêt à taux zéro (PTZ) sous certaines conditions. Cette combinaison peut constituer une solution avantageuse pour les ménages souhaitant acheter un nouveau logement tout en bénéficiant d’une aide de l’État pour l’accession à la propriété. N’hésitez pas à vous rapprocher de votre banque ou d’un conseiller en financement pour étudier cette option et mettre en place le dispositif adapté à votre situation.